Etudes sur le CBD

5 bienfaits de l’huile CBD, approuvés par la science

Bienfaits du CBD pour la science

Les bienfaits de l’huile CBD font l’objet de nombreuses discussions. Certains l’utilisent pour passer une meilleure nuit, d’autres pour soulager leurs douleurs ou améliorer leur vie sexuelle. Le fait est, cependant, que les effets de l’huile CBD sont encore en cours d’étude, les experts testant et apprenant ce dont le composé est vraiment capable.

Nous présentons ici 5 bienfaits de l’huile de CBD que les scientifiques ont étudiés (et continuent d’étudier), du soulagement de la douleur à l’atténuation de l’anxiété… Liste non-exhaustive 🙂

CBD pour les douleurs neuropathiques et inflammatoires

Il existe deux types de douleurs auxquelles nous sommes confrontés. La première est la douleur neuropathique, qui peut ressembler à une piqûre, un coup de poignard, un engourdissement ou une sensation de brûlure que nous, les humains, ne pouvons pas tolérer. Ensuite, il y a la douleur inflammatoire. Il peut s’agir d’une douleur sourde ou d’une raideur persistante. Nous pouvons vivre avec cette douleur, mais elle est inconfortable et a le potentiel de devenir chronique.

L’effet de l’huile CBD sur la douleur est l’un des sujets les plus étudiés dans les études humaines et animales publiées. En fait, l’étendue de la recherche et les premiers résultats ont conduit l’Organisation mondiale de la santé à déclarer que le CBD peut effectivement avoir un impact positif sur les douleurs neuropathiques et sur les douleurs inflammatoires.

CBD pour les maladies d’origine inflammatoire

Arthrite rhumatoïde

De la même manière que l’huile CBD est censée avoir un effet sur la douleur inflammatoire, des études indiquent que le composé peut également avoir un impact sur les maladies inflammatoires. Les premières recherches révèlent un lien entre l’huile CBD et la polyarthrite rhumatoïde, démontrant des effets anti-arthritiques à la fois indépendants et en relation avec les récepteurs cannabinoïdes.

Maladies inflammatoires de l’intestin (MII)

Bien qu’il reste à confirmer que des cannabinoïdes isolés, tels que le CBD, peuvent soulager les MII, le cannabis médical s’avère populaire parmi les patients atteints de troubles inflammatoires de l’intestin. Une petite étude qui a comparé le cannabis inhalé à un placebo a révélé que, sur une période de huit semaines, 90 % des symptômes des consommateurs de cannabis se sont améliorés. Seuls 40 % de ceux qui ont pris le placebo ont vu une amélioration. Ainsi, si le cannabis peut aider à lutter contre les MII, il reste à savoir si le CBD sans THC présente des avantages similaires. Il restera toujours la possibilité de se tourner vers des huiles CBD à spectre complet 

Pour les problèmes psychologiques

Anxiété

Le lien entre le CBD et l’anxiété est un sujet brûlant dans le monde du bien-être. Beaucoup pensent qu’il pourrait avoir un effet calmant, vous aidant à vous détendre et peut-être même à mieux dormir.

Par exemple, une étude a examiné l’application de cannabidiol sur une période de trois mois et son impact sur 72 patients souffrant d’anxiété et/ou de troubles du sommeil. Après le premier mois, 79,2 % des patients ont fait état d’une baisse de leur niveau d’anxiété, tandis que 78,1 % d’entre eux ont déclaré qu’ils ressentaient toujours une réduction du stress après deux mois. Il est intéressant de noter que 66,7 % ont également déclaré que leur sommeil s’était amélioré après le premier mois. Ainsi, non seulement ces patients se sentaient plus détendus, mais ils étaient également capables de mieux se reposer.

Psychose

Alors que les troubles psychotiques, comme la schizophrénie, sont généralement traités par des médicaments prescrits, les scientifiques explorent également l’impact potentiel du CBD. Des preuves de plus en plus nombreuses indiquent que le système endocannabinoïde pourrait jouer un rôle dans la physiopathologie de la psychose. Et, comme nous le savons, il s’agit du même système avec lequel l’huile de CBD est censée interagir.

Cette idée a suffisamment intrigué les scientifiques pour tester l’impact de la CBD sur 33 personnes, toutes n’ayant jamais pris d’antipsychotiques et présentant un risque clinique élevé de psychose. 16 de ces sujets ont reçu une dose unique de 600 mg de CBD par voie orale, tandis que 17 ont reçu un placebo. Les résultats ont semblé positifs, montrant qu’une dose unique de CBD normalisait la fonction cérébrale dans des régions où les individus à haut risque présentaient une activation anormale dans des conditions de placebo. Des études contrôlées sont maintenant nécessaires pour approfondir ces résultats.

Vous voulez en savoir plus sur le cannabidiol ? Lisez notre guide complet sur le CBD avec lequel vous saurez tout sur le cannabidiol et ses utilisations !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bestellers
Huile
  • Huile
  • Capsules
  • Cosmétiques
  • Pastilles et perles
  • Vape
  • Autres