Etudes sur le CBD

Étude : le CBD et le CBG efficaces pour inhiber la progression du glioblastome

CBD et CBG

Des chercheurs slovènes ont montré que le cannabidiol (CBD) et le cannabigérol (CBG) pouvaient altérer la progression du glioblastome, une des tumeurs cérébrales primaires les plus agressives, dans une étude sur la culture cellulaire publiée ce mois-ci dans la revue open source Cells. L’étude a été financée par la société australienne de cannabis MGC Pharmaceuticals et menée par le biais du centre médical universitaire de Ljubljana, département de neurochirurgie.

La survie globale moyenne après un diagnostic de glioblastome n’est que de 16 mois.

Les chercheurs ont découvert que le CBD et le CBG, seuls et en combinaison, arrêtaient la prolifération des cellules de glioblastome, tandis qu’une combinaison de CBG et de THC «réduisait la viabilité des deux types de cellules dans une mesure similaire». Combiner le CBD avec le CBG «était plus efficace qu’avec le THC», ont découvert les chercheurs, ajoutant que le CBG et le CBD «inhibaient l’invasion du glioblastome de la même manière» que le médicament chimiothérapeutique témozolomide.

“Il s’agit du premier rapport à démontrer que le CBG seul et le CBG en combinaison avec le CBD cible efficacement deux éléments clés qui empêchent autrement un traitement efficace des patients atteints de glioblastome avec les thérapies actuelles : premièrement, pour surmonter la résistance des [cellules souches du glioblastome] aux cytotoxiques agents et pour induire l’apoptose, et deuxièmement, pour inhiber l’invasion des cellules du glioblastome” peut-on lire dans l’étude “Le cannabigérol est un agent thérapeutique potentiel dans une nouvelle thérapie combinée pour le glioblastome” parue le 5 février 2021.

Les chercheurs ont également découvert que l’huile CBG montrait une efficacité plus forte pour inhiber les cellules de glioblastome que le témozolomide, inhibant 90% de certaines lignées cellulaires, par rapport aux 50% inhibés par le médicament de chimiothérapie.

Les chercheurs ont noté que le CBG et le CBD augmentaient également l’appétit tout en évitant certains effets secondaires de la chimiothérapie.

6 réactions sur “Étude : le CBD et le CBG efficaces pour inhiber la progression du glioblastome

  1. OLIVAUX dit :

    Bonjour,

    Merci de donner un lien pour accéder à la publication de la revue Cells

    Bien à vous

    Yann Olivaux

    1. OLIVAUX dit :

      Désolé, je n’avais pas cliqué sur le mot “découvert”. Merci

  2. Florent dit :

    Bonjour,

    Je suis atteint d’un glioblastome je sais que le cbd et le cbg peuvent m’aider dans mon combat. Pouvez vous me dire quel dose quotidienne de chaque produit je dois ingérer sachant que je pèse 92 Kg. Dans l’attente de vous lire.

    Cordialement

    1. the watcher dit :

      Bonjour,
      Malheureusement, il n’existe pas de réponse précise à votre question. Le dosage est propre à chacun. Les recommandations sont de commencer à une dose faible, par exemple 3 gouttes le matin et 3 gouttes le soir, à mettre sous la langue et à garder 1 minute avant d’avaler, puis d’augmenter doucement le dosage tous les 3-4 jours jusqu’à obtenir l’effet attendu.

  3. Leroy dit :

    Bonjour
    Atteint d’un glioblastome
    Jai lu qu’il fallait combiner cbd et cbg, sous quelle forme me conseillez vous? Quel produit choisir ?

    1. the watcher dit :

      Bonjour, pour une combinaisons CBD/CBG, nous vous recommandons cette huile CBD/CBG. Elle s’utilise en gouttes à mettre sous la langue et à garder 1 minute, 3 le matin et 3 le soir pour commencer. Vous pourrez ensuite augmenter lentement les doses tous les 3-4 jours jusqu’à rencontrer l’effet attendu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *