Etudes sur le CBD

CBD et grossesse : que dit la science ?

CBD et grossesse

De plus en plus de personnes à tous les stades de la vie ont recours au CBD, y compris les femmes enceintes, pour aider à gérer leur grossesse ou les petits maux qui peuvent l’accompagner. Maos pourquoi consommer du CBD pendant la grossesse ? Est-ce dangereux d’utiliser du CBD en étant enceinte ? Quelles études existent sur le CBD et la grossesse ?

Un exemple d’utilisation : les nausées matinales

Les nausées matinales sont le terme utilisé pour désigner les nausées et les vomissements qui apparaissent souvent aux premiers stades de la grossesse. Une étude publiée dans le British Journal of Pharmacology a montré que le CBD avait un effet antiémétique, et qu’il aidait à supprimer les nausées. Les chercheurs ont attribué cela à l’interaction indirecte entre le CBD  et les récepteurs  5-HT (1A) du cerveau.

Ils ont conclu que “La recherche préclinique indique que les cannabinoïdes, y compris le CBD, peuvent être cliniquement efficaces pour traiter à la fois les nausées et les vomissements produits par la chimiothérapie ou d’autres traitements thérapeutiques.”

Le CBD est-il sans danger pendant la grossesse ?

Il existe finalement peu d’études sur les effets du CBD sur la grossesse ou les nouveau-nés.

Dans une étude de 2016 publiée dans le Journal of Obstetrics and Gynecology, les chercheurs n’ont trouvé aucun résultat néonatal significatif lors de l’utilisation du CBD pour soulager les symptômes aigus et chroniques pendant la grossesse. Il est à noter que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis déconseille l’utilisation de CBD ou de THC pendant la grossesse ou l’allaitement.

L’inquiétude est notamment due à un rapport du US Surgeon General qui a averti que le THC pourrait passer par la circulation sanguine, entraînant un risque accru de faible poids à la naissance.

Il n’y a toutefois pas de recherche complète explorant les effets du CBD sur le développement, chez les femmes enceintes ou chez les enfants allaités. Le principe de précaution voudrait toutefois de s’abstenir de consommer des cannabinoïdes en étant enceinte tant que faire se peut.

Peut-on consommer du CBD en allaitant ?

Lors de l’allaitement, les mères doivent veiller à surveiller la consommation de certains aliments et boissons car ceux-ci peuvent passer dans leur lait et dans leur bébé. La recherche sur la consommation de cannabis et l’allaitement est principalement axée sur le THC. La FDA a rapporté que le THC pouvait passer dans le lait maternel et ne conseille donc pas aux femmes qui allaitent de consommer du cannabis.

Une étude publiée dans le journal Pediatrics a ainsi montré que le THC peut être trouvé dans le lait maternel jusqu’à six jours après qu’une mère a consommé du cannabis. Les cannabinoïdes passeraient donc ainsi dans l’alimentation du nourrisson, avec des effets peu connus jusqu’ici.

Intéressés par le CBD ? Retrouvez nos prochains contenus directement dans votre boite mail en vous inscrivant à notre newsletter ⬇️⬇️⬇️

Vous profiterez également de 10% de réduction sur notre boutique 😍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *