Si le CBD peut faire des merveilles pour soulager la douleur chronique, l’anxiété et de nombreuses autres conditions, les premiers pas sont parfois parsemés de questions.  Après avoir pris quelques gouttes d’huile de CBD ou appliqué un topique infusé au CBD sur la peau, vous pourriez vous demander :

  • Combien de temps faut-il pour que le CBD fonctionne ?
  • Combien de temps dureront les effets de l’huile de CBD ?

Des recherches cliniques sont nécessaires pour répondre à ces questions avec certitude, mais voici l’état des connaissances sur la façon dont le CBD interagit avec le corps et le temps que met le CBD à agir.

Comment le CBD interagit-il avec le corps ?

Le CBD interagit avec le cerveau et le corps à travers un certain nombre de mécanismes différents, créant une relation complexe qui mérite davantage de recherches avant d’être sûr de pleinement comprendre comment ce cannabinoïde pourrait soulager certaines maladies.

En entrant dans notre corps, le CBD interagit avec une large gamme de protéines dans le corps et le système nerveux central. Un élément clé de cette interaction a lieu au sein du système endocannabinoïde (SEC), en particulier les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2. Contrairement au THC, qui produit les effets psychotropes du cannabis, le CBD a un effet inverse. Lorsque le cannabidiol est introduit dans le SEC, il inhibe l’absorption de l’anandamide, un cannabinoïde naturel qui régule la douleur.

Le CBD interagit également avec d’autres protéines réceptrices non directement liées au SEC, telles que le récepteur de la sérotonine 5-HT1A et le récepteur vanilloïde TRPV1. Les propriétés anti-inflammatoires et analgésiques largement perçues du CBD pourraient provenir de l’activation de ces voies biologiques supplémentaires.

La relation entre le CBD et le corps humain est plutôt compliquée, et il est plus facile de comprendre comment ce cannabinoïde se déplace dans le corps, ainsi que combien de temps il faut au CBD pour disparaître de votre corps. Cependant, même cette réponse dépend de plusieurs facteurs, notamment le mode de consommation, la qualité du produit CBD et la personne qui consomme du CBD.

Le mode de consommation compte

La méthode de consommation joue un rôle essentiel dans le temps qu’il faudra pour ressentir les effets du CBD. Le CBD est disponible sous de nombreuses formes différentes, et chacune a une influence sur le temps d’apparition des effets.

Ingestion

La méthode la plus courante de consommation de CBD consiste à administrer quelques gouttes directement dans la bouche. C’est le moyen le plus rapide et le plus simple de profiter des avantages potentiels de ce cannabinoïde. Mais avaler rapidement l’huile empêche également le CBD de pénétrer immédiatement dans la circulation sanguine, de l’envoyer à la place dans le tube digestif et éventuellement dans le foie, où il se décompose avant d’atteindre finalement la circulation sanguine.

Des études montrent que lorsque les composés de CBD sont métabolisés par le foie, ils subissent ce qu’on appelle «l’effet de premier passage», où les enzymes du foie réduisent la concentration de CBD avant que le reste ne soit finalement envoyé dans la circulation sanguine pour circuler dans tout le corps.

Pour l’ingestion de comestibles CBD, le même principe s’applique. Disons, par exemple, que vous prenez des bonbons au CBD ou que vous ajoutez quelques gouttes d’huile de CBD à votre recette préférée. Il passera finalement par le même long processus et réduira la concentration totale de CBD trouvée dans votre circulation sanguine. Avec l’ingestion, il peut s’écouler une à deux heures avant que les effets du CBD ne se manifestent enfin.

Sublingual

L’huile de CBD peut être consommée par voie sublinguale en plaçant quelques gouttes de CBD sous la langue pendant 30 secondes à 1 minute avant de l’avaler. En utilisant cette méthode, le CBD est absorbé par les muqueuses situées dans la bouche, en contournant le système digestif et le foie. Comparé à l’ingestion, ce processus permet au consommateur de sauter le processus de métabolisation initial, où les molécules de CBD sont décomposées dans le foie, lui permettant de pénétrer plus rapidement dans la circulation sanguine.

Inhalation

Que vous fumiez une variété riche en CBD ou que vous preniez une bouffée à partir d’un stylo vape CBD, l’inhalation est souvent considérée comme une méthode efficace d’administration du CBD en raison de la rapidité avec laquelle il est absorbé par le corps. Lorsque le CBD est fumé ou vaporisé, les cannabinoïdes sont envoyés directement dans les poumons, où ils sont rapidement absorbés dans la circulation sanguine et mis en circulation dans tout le corps. Il atteint des concentrations maximales dans les trois minutes suivant la consommation, ce qui signifie que les effets peuvent être ressentis peu de temps après l’utilisation.

Topique

Le CBD topique est appliqué directement sur la peau et peut être absorbé à travers la surface de la peau pour interagir avec les récepteurs cannabinoïdes localisés. Dans certains cas, les topiques infusés au CBD devraient être appliqués d généreusement pour surmonter le faible taux d’absorption des cannabinoïdes de la peau. Lorsque le CBD est appliqué localement, l’effet culmine à environ 90 minutes. Cette méthode d’administration est souvent utilisée pour la douleur chronique dans des zones spécifiques.

Le dosage compte

La façon dont le CBD fonctionne dans tout le corps, et disparaît inévitablement, dépend également de plusieurs facteurs qui varient d’une personne à l’autre.

Poids

La quantité de graisse corporelle influence la quantité de CBD nécessaire pour être efficace. Une personne ayant une masse corporelle plus importante aura besoin de plus de CBD pour ressentir les effets. Le poids et la masse corporels affectent également la durée pendant laquelle le CBD reste dans le système. Comme le THC, le CBD est stocké dans les cellules graisseuses et éliminé progressivement du corps par l’urine et les matières fécales. Le CBD doit-il s’accumuler dans votre système pour fonctionner efficacement ? Non, mais il est stocké dans les cellules graisseuses et peut rester dans le corps bien après la diminution voire la disparition des effets du CBD.

Métabolisme

Le taux métabolique de l’individu a également une certaine influence sur la durée pendant laquelle le CBD reste dans le système. Le métabolisme du corps détermine le temps qu’il faut pour décomposer et synthétiser les composés, ce qui affecte le temps qu’il faut au corps pour traiter et métaboliser le cannabinoïde.

Fréquence d’utilisation

Ce n’est pas seulement le corps humain qui influence le temps nécessaire au CBD pour agir, mais aussi la qualité du produit CBD et sa fréquence d’utilisation. Une fois l’huile de CBD acquise, l’étape suivante consiste à trouver le schéma posologique optimal, y compris la fréquence d’utilisation. Vous vous êtes peut-être déjà demandé :

  • Dois-je prendre de l’huile de CBD le matin ou le soir ?
  • Quel est le bon moment de la journée pour prendre du CBD ?

Les réponses dépendront en grande partie du type de produit, de la quantité de CBD qu’il contient et des effets spécifiques que vous ciblez. Si la méthode pour commencer le CBD est souvent la même, une expérimentation peut être nécessaire pour trouver la dose optimale à vos besoins spécifiques.

Dosage de CBD

Le choix du dosage idéal de CBD est important et aura également un impact sur la durée de conservation du CBD dans votre corps.

Même si les produits CBD ne provoquent pas d’effets psychotropes, il est recommandé de commencer avec une dose plus faible et d’augmenter progressivement jusqu’à ce que les effets attendus soient atteints.

Combien de temps faut-il au CBD pour être éliminé de votre corps ?

Nous avons couvert les facteurs qui déterminent combien de temps il faut au CBD pour fonctionner, mais qu’en est-il du temps nécessaire pour éliminer le CBD de votre système ? Encore une fois, cela dépend de nombreux facteurs mentionnés ci-dessus qui déterminent l’efficacité du cannabinoïde lui-même.

Une étude de 2007 indique que le CBD peut être détecté jusqu’à 72 heures après avoir été consommé en combustion. Étant donné que les effets du CBD peuvent être ressentis directement après l’inhalation, cette méthode est attrayante pour ceux qui recherchent un soulagement immédiat de la douleur. Dans une autre étude, des volontaires ont reçu des capsules d’extrait de cannabis contenant 2,5 milligrammes de THC et 1,35 milligrammes de CBD. L’équipe de recherche a découvert que le CBD n’était détectable dans le sang que jusqu’à six heures après l’ingestion.

Certaines personnes peuvent avoir peur d’essayer le CBD par crainte que cela puisse les amener à échouer à un test de dépistage de drogue. Il est très peu probable que le CBD apparaisse sur la plupart des dépistages de drogues, car la plupart des tests recherchent spécifiquement la présence de métabolites du THC ou du THC lui-même. Mais même le CBD dérivé du chanvre peut contenir des traces de THC, il y a donc techniquement une chance, bien qu’extrêmement mince, de recevoir un résultat de test faussement positif en prenant une dose anormalement élevée (les estimations vont de 1000 à 2000 milligrammes par jour) d’huile de CBD .

Pour ceux qui s’inquiètent de l’apparition de THC dans leur système, recherchez une huile à large spectre ou des produits contenant de l’isolat de CBD pur. L’huile à large spectre, par opposition à l’huile CBD à spectre complet, est raffinée pour exclure les traces de THC qui peuvent avoir été présentes dans la plante de chanvre. Les produits avec isolat de CBD ne contiennent pas de THC ou d’autres cannabinoïdes à base de plantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *